Sainte Luce

Sainte Luce est situĂ©e au Sud de la Martinique, entre le Diamant et le Marin face Ă  l’Ă®le de Sainte Lucie que l’on peut apercevoir par temps clair. La commune de Sainte Luce accueille aujourd’hui le plus gros parc hĂ´telier de l’Ă®le.

Elle possède de nombreuses plages comme Gros Raisins, Anse Corps de Garde, Anse Pont cafĂ©, Anse Fond Banane, Anse DĂ©sert, Anse Mabouya. La ForĂŞt de Montravail, domaine forestier amĂ©nagĂ© par l’ONF permet la dĂ©couverte de nombreuses espèces d’arbres de la Martinique ou importĂ©es comme le pin des CaraĂŻbes, le mahogany du Honduras, le poirier, le courbaril ainsi qu’un grand fromager. On trouve Ă©galement dans cette forĂŞt les vestiges d’anciennes cultures de l’habitation de Montravai : cacaoyers, avocatiers, manguiers, vanille, cafĂ©iers, abricotiers, pruniers de cythère

Situation Sud Ouest Habitants les Lucéens / Lucéennes
Nb d’Habitants 8000 Env Mairie 05 96 62 50 01
Office du Tourisme 05 96 62 57 85 Mail  www.sainteluce.fr
Crèche Crèche Sainte-luce Code Postal 97228

 

Histoire

Plusieurs hypothèses sont émises quant à l’origine du nom de la commune ; il semblerait que Sainte Luce ait gardé le nom de sa patronne, Sainte Lucie.

Sainte Luce était habitée par les Caraïbes, comme l’attestent la roche gravée et les hiéroglyphes découverts dans le quartier Montravail. Au 17éme siècle, les colons s’installèrent au quartier Trois Rivières, à l’emplacement du bourg actuel, et à l’anse Figuier, ces trois agglomérations constituant alors la paroisse de Sainte Luce, dont dépendait Rivière Pilote. La paroisse officiellement reconnue en 1681 était partagée avec les natifs de Rivière-Pilote. Les Caraïbes sont refoulés dans le nord-ouest et les colons s’approprient la côte opposée incluant le territoire de Sainte Luce.

C’est au quartier Trois-Rivières que durant plusieurs générations se situa le bourg de Sainte Luce où se fixa d’abord l’agglomération la plus importante. Le décret du 12 juin 1837 fait des paroisses de Sainte Luce, du Diamant et des Anses d’Arlet, la commune du sud. Les habitants de Sainte Luce, froissés de ce regroupement profitèrent de la révolution de 1848 pour demander la fondation de la paroisse de Sainte Luce en commune, ce qu’ils obtinrent par décret du 13 juin 1848.

Enseignement

Académie Martinique : www.ac-martinique.fr

Groupes scolaires Primaires et Maternelles
Ecole maternelle Bourg 05 96 62 59 41
Ecole de l’Epinay « Caraïbe » : T 0596 62 53 35
Ecole mixte A « Alexandre et Solange CABRISSEAU » : T 0596 62 50 16
Ecole mixte B « les sucriers » : T 0596 62 50 29
Ecole mixte B bourg 05 96 52 03 96

Collèges publics
Collège nationalisé mixte 05 96 62 56 98
Collège Mixte Emile Zola : T 0596 62 50 47

Ecole de Monésie « Omer LESUEUR » : T 0596 62 53 94

Collèges privés
Collège et Lycée Adventiste de Rama : T 0596 62 51 93

À découvrir

La distillerie des Trois Rivières, 0596 62 51 78.
C’est vers 1660 que Nicolas Fouquet s’attribue 2000 hectares entre le Diamant et Sainte Luce. A l’époque un château fort y est bâti ainsi que d’autres édifices qui seront ensuite détruits. Un siècle plus tard trois sucreries voient le jour sur cette parcelle de terre. En 1785, Etienne Issaïe Marraud Desgrotte alors propriétaire se lance en plus de la production de sucre dans la fabrication du rhum. En 1894 l’usine des Trois Rivières devient alors une distillerie et au milieu du 20ème siècle sa production de rhum vieux se développe activement sous la direction de Paul Aubéry . La distillerie fut alors modifiée et agrandie pour cette occasion dans les années 1980