Prêcheur (Le)

Commune du nord dont le seul nom évoque une légende, ce sont en effet des lieux chargés d’histoire qui entourent Le Prêcheur, dernier village sur la côte caraïbe. Avec Saint-Pierre, dont elle fut un quartier, le Prêcheur est la première zone d’occupation de la Martinique. Le nom du Prêcheur viendrait d’un rocher, immergé au cours de l’éruption de 1902, dont la forme dessinait au large un prêcheur.

Le Prêcheur est entouré par une nature luxuriante et par de nombreuses anses de sable noir, (Anse Céron, Anse Couleuvre, Anse Lévrier, Anse à voile, Anse la Celle, Anse des Galets …), points de départ de nombreuses randonnées.

Cette commune est l’une des plus anciennes paroisses de l’île puisqu’elle date des années 1640 où l’histoire des Caraïbes se mêle à celles des Colons et de l’esclavage, et représente l’un des lieux d’origine des révoltes anti-esclavagistes. « Victime » parfois oubliée de l’éruption de la Montagne Pelée, la commune aujourd’hui a pour principales activités la pêche, l’agriculture, ainsi que le tourisme.

Des professionnels de la restauration font apprécier une culture culinaire originale avec par exemple la fricassée de boyaux de thon. Des professionnels de la pêche proposent de faire découvrir les merveilleux paysages des Anses du Nord du Prêcheur et de la Perle, et les beautés sous-marines. Des professionnels de l’Agriculture travaillent pour mieux vous accueillir dans des gîtes ou chambres d’hôtes installés sur les flancs des mornes où poussent une importante production maraîchère naturelle.

Situation Commune du nord Habitants les Prêchotins / Prêchotines
Nb d’Habitants 1900 habitants environ Mairie 05 96 52 98 62
Office du Tourisme  N/C Mail/Site  N/C
Crèche  N/C Code Postal 97250

 

Histoire

Le Prêcheur est érigé en paroisse dans les années 1640-1644 sous la protection de Saint-Joseph. Avec Saint-Pierre, dont elle fut un quartier, le Prêcheur est la première zone d’occupation de la Martinique. La paroisse fut érigée en commune en 1839.

On imagine mal en traversant les quartiers du Prêcheur aujourd’hui, l’activité intense de cette région dès le XVIIème siècle. Disputée par les Anglais qui tentèrent d’y débarquer à plusieurs reprises et notamment à Fonds Canonville en 1694. La côte du nord caraïbe brillait alors de l’activité de Saint-Pierre jusqu’à Grand-Rivière.

Le Prêcheur, connu pour ses éditions tapageuses, fut le théâtre des troubles et des agitations qui ont conduit à l’anticipation de l’abolition de l’esclavage.

Enseignement

Ecole Maternelle
• Ecole maternelle Bourg 05 96 52 94 47

Ecole Elémentaire 
• Ecole Mixte A 05 96 52 90 63

À découvrir

Le tombeau des Caraïbes
Il  est le point de départ de nombreuses randonnées

L’église
Il ne reste plus aucune trace de l’ancienne église du Prêcheur. Un petit sanctuaire, fait de planches et de tôles, est édifié à la fin du XVIIème siècle, agrandi en 1860, puis carrelé par l’abbé Bertaud en 1887-1888. L’éruption de 1902 ravage l’édifice qui est remplacé par une petite chapelle en bois dont la façade passait pour l’ originale. En 1930 l’église d’architecture byzantine dessinée par René Dantin est construite. La fresque de Charles TRICLOT, peinte dans les années 1940 s’est détériorée, elle fût remplacée par celle du père Grasselly, curé de la paroisse de 1953 à 1954.

Le Carillon des 3 Cloches
Rescapées de l’éruption de 1902, La cloche du centre fut offerte par Louis XIV à la demande de Madame de Maintenon et fut fondue à Brest en 1712.

Les sources chaudes
Jaillies des profondeurs de la Montagne Pelée, ces sources presque bouillantes constituent la principale attraction de la première partie de la randonnée qui relie le Prêcheur à la Montagne Pelée par le lieu-dit « Grande Savane ».

L’habitation Céron
En pleine forêt tropicale, à 500 mètres de la superbe plage de l’Anse Ceron, l’Habitation CERON, classée d’intérêt faunistique vous accueille à 15 minutes de Saint-Pierre. Elle abrite les ruines d’une ancienne sucrerie du 17ème siècle au milieu d’un parc d’arbres centenaires. On rencontre dans cette ancienne habitation des anolis verts, des colibris madère, perdrix rouges, matoutous falaise ainsi qu’un grand arbre zamana agé de 250 ans.

Découverte des Dauphins et Tortues
Dans les Anses du Nord, si vous voulez faire une belle balade pour voir des dauphins et des tortues c’est avec Jean Guy (tel 06 96 07 48 98) que vous devez la faire. Jean Guy est avant tout un marin, grand passionné de la mer et un très bon guide. Enfant du pays, il vous racontera toute l’histoire passionnante des anses du Prêcheur jusqu’à Grand Rivière. Moniteur de plongées bouteilles, Jean Guy vous emmènera découvrir les plus jolis fonds dont il détient le secret. Au Rocher de La Perle vous pourrez faire du PMT (palmes, masque et tuba) en pleine mer, protégés du vent par le rocher. Dans la plus pure tradition, il pourra aussi vous emmenez faire de la pêche traditionnelle au large des côtes si vous lui demandez à l’avance.  .A la bonne saison il vous fera découvrir les grands cétacés dont il connaît tous les passages du nord ouest de l’île, installés sur les planches de son bateau de pêche vous pourrez voir au plus près de la sécurité, la grandeur des Baleines.