Lorrain (Le)

Commune du nord située au bord des côtes atlantiques sauvages, bordées de falaises et de plages de sable noir très dangereuses (baignade interdite).
Office du Tourisme  Email  29, rue Schœlcher Les terres de la commune se prêtent tout particulièrement à la culture de la banane, ce qui vaut à la commune son surnom de « Royaume de la banane ». Par sa superficie le Lorrain est la troisième commune de l’île (5033 ha).

Situation Commune du Nord de la Martinique Habitants Les Lorrinois  / Les Lorrinoises
Nb d’Habitants 9000 habitants environ Mairie 05 96 53 44 22
Office du Tourisme 05 96 71 35 99 / 05 96 71 33 38 Mail/Site office-de-tourisme-du-lorrain@wanadoo.fr
Crèche  N/C Code Postal 97214

 

Histoire

Site Arawak puis Caraïbes, ceux ci n’abandonnèrent la région qu’en 1658, soit quinze ans après l’arrivée des Français. Leurs traces ont commencé à être étudiées sur les sites archéologiques de Vivé sur la Rivière Capot et de Fonds brûlé , l’un des premiers sites de fouilles en Martinique.

L’activité de Grande Anse, nom d’origine du quartier, lui permit d’avoir une population de plus de 3.000 habitants en moins d’un siècle. Devenue paroisse dès la fin du XVIIème siècle, le Lorrain était une commune de forte production agricole où s’activaient de nombreux esclaves.
La sanglante répression des « gens libres » (mulâtres) à Noël 1833 sensibilisa la Martinique et contribua à éveiller les idées libérales et abolitionnistes.

Enseignement

Groupes scolaires Maternelles et Primaires
• école maternelle Gilbert Targuin Redoute 05 96 53 45 68
• école maternelle Georges Oliny Macédoine 05 96 53 41 42
• école maternelle 05 96 53 10 64
• école maternelle Carabin 05 96 53 40 97

• école primaire Isidore Pierre Louis 05 96 53 44 17
• école primaire Maxime 05 96 53 71 84
• école primaire Berteau Marie Rose Morne Capot 05 96 53 10 52
• école primaire Léon Cécile Morne Carabin 05 96 53 40 74

Collèges Publics
• Collège du Lorrain 05 96 53 42 80

 

À découvrir

Le moulin à canne artisanal JOUAN  au Morne-Bois fabrication de façon traditionnelle du sirop de batterie et de la farine de manioc

Le Monument aux morts de la guerre 14 – 18 avec le « marsouin » qui le décore veillé par un ange gardien.

La maison de la poupée martiniquaise : poupées traditionnelles évoquant la vie quotidienne.