Lamentin (Le)

Le jumelage entre Santiago de Cuba (Cuba) et Le Lamentin a été signé en 1996 par Pierre SAMOT, maire du Lamentin et Nicolas CARBONELL, maire de Santiago de Cuba. La commune du Lamentin s’étend sur le territoire le plus vaste de l’île (6232 Ha) dont une grande partie se compose d’une large plaine alluviale, particulièrement fertile, bordée de mangroves et traversée par deux rivières : la Lézarde et le Longvilliers (canal du Lamentin).

Cette situation privilégiée a favorisé l’implantation humaine et le développement économique qui ont, au fil des années, modelé le paysage architectural en y laissant de larges empreintes du passé juxtaposées aux témoins de la modernité. Compte tenu d’une situation géographique intéressante, on y trouvera notamment :
– Un pôle de développement important
– L’aéroport international de la Martinique Aimé CESAIRE
– Une vitalité économique (grandes enseignes, dynamisme des PME, artisanat florissant, développement des services et des activités tertiaires…)
– 4 zones industrielles (ZI la Lézarde, ZI de la Jambette, ZI Les Mangles, ZI Place d’Armes)
– deux centres commerciaux (La Galleria et Place d’Armes).
– De nombreux professionnels de santé
– Une qualité de vie préservée dans un environnement agréable et sécurisé
– Un dynamisme associatif, culturel et sportif

Situation au sud-ouest de la baie de Fort-de-France Habitants les Lamentinois  /  Lamentinoises
Nb d’Habitants 40 000 habitants environ Mairie 05 96 66 68 68
Office du Tourisme 05 96 42 35 87 Office tourisme www.tourisme-lelamentin.fr
Crèches  Creches Le Lamentin Code Postal 97232

 

Histoire

Paroisse importante dès la fin du XVII. Siècle, commune La Lézarde en 1837, Le Lamentin ensuite, fut le grenier de la Martinique. La plaine fertile produisait les plus grandes surfaces de cannes à sucre que le rebord des mornes agrémentait de cultures vivrières variées. Etablit au carrefour des routes nord-sud et est-ouest, nœud des communications terrestres essentielles de l’Île, les planteurs du Lamentin imprimèrent leur marque dans l’histoire du pays.

En 1790, ils stoppèrent à la bataille de l’Acajou les troupes venues de Saint Pierre, infligeant à l’armée républicaine de Dugommier de très lourdes pertes. La Martinique a toujours du compter avec ceux qui règnent sur cette plaine centrale. Hier producteurs agricoles et industriels, aujourd’hui de plus en plus géants commerciaux.

Personnages célèbres
Raphaël Élizé est un homme politique français, né au Lamentin le 4 février 1891 et mort à Buchenwald le 9 février 1945
Georges Gratiant, né le 6 janvier 1907 dans la commune de Saint-Esprit en Martinique et mort le 20 juin 1992, était un avocat et homme politique martiniquais. Il fut le maire du Lamentin de 1959 à 1989 et président du conseil général de 1946 à 1947.,
Pierre Aliker, médecin, 1er adjoint au maire de Fort-de-France de 1957 à 2013, partisan de l’autonomie de son île. Il fut aussi cofondateur du Parti progressiste martiniquais.
Thélus Léro né le22 février 1909, mort le 22 juillet 1996 était une personnalité politique martiniquaise, membre du Parti communiste martiniquais et sénateur de la Martinique de 1946 à 1948. Il était Professeur de mathématiques et un intellectuel reconnu en Martinique.

Enseignement

Académie Martinique : ww.ac-martinique.fr

Ecoles maternelles
• Céline Richelieu B (Bas Mission) 05 96 51 22 08
• Céline Richelieu C (Bas Mission) 05 96 51 13 11
• Arc en Ciel Acajou 05 96 50 13 17
• Long Pré 05 96 50 13 76
• Basse Gondeau 05 96 50 18 62
• Croix Rivail 05 96 51 22 52
• Plaine Petit Manoir 05 96 57 06 66

Ecoles Primaires
• P. Zobda-Quitman A 05 96 51 14 01
• P. Zobda-Quitman B 05 96 51 14 88
• P. Zobda-Quitman C 05 96 51 13 62
• Place d’Armes D 05 96 51 20 07
• Croix Rivail 05 96 51 22 52
• Long-Pré 05 96 50 17 21
• Bélème G. Gaspaldy 05 96 50 22 74
• Gondeau A 05 96 50 32 13
• Gondeau B 05 96 50 12 61
• Sarrault 05 96 51 19 31
• Roches Carrées 05 96 51 12 43
• Pelletier 05 96 51 12 79

Collèges Publics
• collège Petit Manoir 05 96 51 28 78
• collège Place d’Armes 05 96 51 18 21
• collège Place d’Armes « 2 » 05 96 51 93 33
• lycée Acajou « 2 »  05 96 50 64 65

Lycées d’enseignement général et technologiques publics
• lycée professionnel de Place d’Armes 05 96 76 63 19

Lycées d’enseignement professionnel et techniques publics
• lycée Acajou « 1 » 05 96 50 05 22
• lycée d’enseignement professionnel 05 96 51 25 05

Lycées agricoles Publics
• lycée enseignement général et technologique agricole (L.E.G.T.A) 05 96 51 27 34

À découvrir

La rivière Lézarde, le plus grand « fleuve » de la Martinique (35 Km) recueillait autrefois sur ses rives, nombre de lamantins, mammifères marins aujourd’hui disparus des Petites Antilles, que l’imagination des voyageurs confondait avec les sirènes de la mythologie. Cette basse région de la Martinique, avec sa mangrove et ses pays noyés par de fortes pluies, conserve dans son nom, le souvenir de ces animaux pacifiques. Un jour, un lamantin a été retrouvé échoué sur les berges de la rivière et depuis la commune porte ce nom. On peut d’ailleurs aujourd’hui en voir une très belle représentation sous la forme d’une statue devant la mairie de la commune.

Au 17e siècle, le territoire était inhabité à cause des nombreux marécages qu’on y trouvait. Seules des espèces aquatiques y séjournaient dont les fameux lamantins. A l’arrivée des colons, la chasse aux lamantins fut ouverte alors que, jusque là, les Caraïbes respectaient ces siréniens, surtout par superstition parait-il. En moins d’un siècle, chassés par les colons, les lamantins disparurent de notre île.

Mais qui est donc ce mammifère marin dont l’espèce est de moins en moins répandue. Explications :

Lamantin, avec un « a” au milieu, est le nom générique de trois espèces appelées siréniens. Elles sont toutes originaires de l’hémisphère sud. Il y a le lamantin du fleuve Amazone, en Amérique du Sud, le lamantin d’Afrique de l’Ouest tropicale et enfin le lamantin des Antilles qui se promenait entre la Floride et les côtes des Antilles en passant par le Golfe du Mexique. Le lamantin tire son nom de son cri plaintif, ressemblant à des lamentations. C’est un animal massif, physiquement proche des phoques. Il est lent et maladroit. Adulte, il mesure entre 2,50m et 4,50m et peut peser jusqu’à 600 kg. L’espèce a été un moment en voie de disparition car elle a subi une chasse intensive pour sa peau et sa graisse. Certains pays en ont fait aujourd’hui une espèce protégée car ils nettoient les canaux d’irrigation en y broutant les plantes aquatiques susceptibles de les boucher.