Concetta

Auteur: Valentine Cousin
√Čditer: √Čditions Soci√©t√© des Ecrivains
Genre: Roman
Format: 210 x 145 mm
Nbre de p. 214
Reliure: Couverture couleurs
Parution: 4er trimestre 2006
Présentation: Relié
Prix public: 19,00 ‚ā¨
EAN 978-2-7480-3170-6
Livre disponible dans toutes les librairies.

Valentine Cousin,¬†originaire de la Martinique, est une passionn√©e de l’√©criture. Elle √©crit beaucoup pour dire ses ressentis, mais aussi pour gu√©rir les maux de notre¬†soci√©t√© par des mots. Pour elle, √©crire rev√™t une fonnctionth√©rapeutique plut√īt qu’esth√©tique.

¬ę¬†Je m’appelle SAGALIAPIDINE Valentine. Nom d’origine indienne; Je suis mari√©e et j’ai trois enfants, je suis n√©e le 14 f√©vrier 1957, cette date que Dieu m’a destin√© pour √™tre amoureuse. C’est √† Basse Pointe, la ville natale d’Aim√© C√©saire, c√©l√®bre po√®te et √©crivain, que je passe ma jeunesse.

Mon p√®re me destinait au commerce florissant des cr√®mes glac√©es et sorbets, mais √† 17 ans et demi, je quitte les hibiscus et bougainvill√©es de mon √ģle pour la M√©tropole o√Ļ je travaille durant des ann√©es dans le milieu hospitalier au contact des malades.¬†Je suis une personne de franc parler, g√©n√©reuse, je ne remets jamais √† demain ce qui peut √™tre fait aujourd’hui. Pour moi c’est un grand d√©faut mais en m√™me temps une qualit√© car on peut me faire confiance √† tous point de vue. Je d√©peins avec un humour vif et tout √† fait cr√©ole les portraits de ceux que je rencontre au fil du temps. Avec mon accent qui me quitte pas, la couleur de ma peau dont je suis fi√®re, mes origines indiennes conf√®rent √† ma personnalit√© une apparence, une √©l√©gance et une soif de d√©couvertes propre aux peuples migrateurs en qu√™te des reconnaissances de leurs racines¬†¬Ľ.

Résumé de l’ouvrage

Petite fille heureuse, Concetta vit tranquillement chez son p√®re adoptif, Gino. A plusieurs reprises, elle remarque deux hommes discutant avec son p√®re. Personne ne peut imaginer le drame qui va pourtant briser sa vie. Un matin, et pour une raison que Gino essaye de lui cacher les deux inconnus reviennent. Gino est aux champs. Ils le tuent. Ils n’ont qu’une id√©e en t√™te, cultver de la ¬ę¬†mauvaise herbe¬†¬Ľ sur les immenses terres de Gino. Et voici que les tueurs enl√®vent la petite fille heureuse qui avait gard√© une bible blottie contre son coeur. Ils l’abandonnent dans un grand hangar o√Ļ tr√īne une machine √† tisser….. Une bonne √©toile la guidera-t’elle sur le parcours de sa jeunesse? Quelques ann√©es plus tard, le propri√©taire du hangar fait son apparition. Un objet de valeur prendra alors place dans son univers: entre mensonges, doutes et passion, l’amour triomphera.