Lexique créole

Voici quelques expressions usuelles du Lexique créole qui vous permettront de vous initier au langage créole, pour un contact plus aisé auprès de la population antillaise qui parle régulièrement le créole.

Bonjou Bonjour Bonswa Bonsoir
Ba mwen … Donne moi … Doudou Chéri
Sa ou fè ? Comment vas tu ? Sa ka maché ? Ca va ? Ca Marche ?
Si ou plé S’il te plait A plus Au revoir
Pani pwoblem Pas de problème Côté ou ka allé ? Où vas tu ?
Si ou plé Je vous en prie Ka ki là ? Qui est là ?
Ka sa yé ? Qu’est ce que c’est ? Resté là an ka vini ! Reste là, j’arrive
Tanzantan Parfois, de temps en temps I pa bon C’est mauvais
Annou ay ! Allons-y ! Gidé  mwen Guide moi
Lagé- i ! Laisse le partir ! Vini là ! Viens là !
Bagail la chô C’est très chaud Mi plisi ! Quel plaisir !
An pa tini pwen lajan Je n’ai pas un sous An kay fé on ti poz Je vais me reposer un peu
Ki moun ki di ou sa ? Qui t’a dit cela ? An nou pran on lagout Allons prendre un petit coup de rhum
Es ou tandé sa mwen di ou ? As tu entendu ce que j’ai dit ? Fait bon i bon memm ! C’est vraiment fameux !
An nou zouké ô swé a Allons danser ce soir Ki laj a ou ? Quel âge as tu ?
Ba mwen an ti punch ! Donne moi un punch ! Ba mwen an CRS souplé Donnez moi un punch (citron, rhum, sucre) s’il vous plait
Safè cow ! Tant pis pour toi ! Tiembè raid, pa moli ! Tiens bon !
Man ka vini ! J’arrive ! I bon ! C’est bon ! Ca suffit !
I ka pléré gro dlo Il pleure à chaude larmes Ou pran fè ! Ton compte est bon !
Ou ka fè mwen bat Tu m’exaspères Zot ka fou té fè Vous exagérez
Kité mwen ba-w an ti kamo Laisse moi t’en raconter un bonne Mèm bêt mèm pwèl ! « Même bête, même poil ! »  Tel père, tel fils !
Zafé kabrit pa zafé mouton « Les affaires de chèvres ne sont pas celles du mouton »  Chacun ses oignons Trop presé pa ka fé jou ouvè « Etre trop pressé ne fait pas se lever le jour »  Chaque chose en son temps
Tout majé, bon pou manjé, tout pawol pa bon pou di « Tout nourriture  est bonne à manger, toute parole n’est pas bonne à dire »  IL faut réfléchir avant de parler Poul ka couvé zé ba kanan, mé yo pa ka alé an dlo ansamn « La poule couve les œufs du canard, mais ils ne vont pas ensemble dans l’eau » La solidarité est l’affaire de tous
Mack sa ki piè bwa i ka monté « Le singe sait sur quel arbre il doit monter »  Ce n’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire la grimace Sa ki pa bon pou zoi pa bon pou kanna « Ce qui n’est pas bon pour les oies n’est pas bon pour les canards »  Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’ils te fassent
Si ou pé pa tété manman ou ka tété kabri ! « Si tu peux pas téter ta maman, tète la chèvre ! » Faute de grive on mange du merle Fréquenté chien, ou ka trapé pice  » A fréquenter des chiens on attrape des puces » A avoir de mauvaises fréquentations, on s’attire des ennuis.
Fok ou mimyin pou apprend nagé « il faut avoir manqué de se noyer pour apprendre à nager » Il faut avoir souffert pour faire face à l’imprévu Twop pwofi krévé poch « Trop de profit crève les poches » Abondance de biens nuit
Lanfè pa ni vwézinaj « L’enfer n’a pas de voisinage » Les méchants n’ontpas d’amis Tout tanbou pa ni bon son « Tous les tambours ne donnent pas un bon son » apparence n’est pas gage de qualité
Lonnetté pa matjé asou fidji pèsonn « L’honnêteté n’est pas écrite surle visage des gens »  On ne sait jamais à qui on s’adresse Si jou pa lévé, kok-la pa ka chanté « Si le jour ne se lève pas, le coq ne chante pas » L’ avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt
Bonnè épi lajan pa ka alé ansanm « Le bonheur et l’argent ne vont pas ensemble » L’argent ne fait pas le bonheur An kay san yich, sé an jaden san flè « Une maison sans enfants est un jardin sans fleurs » Les enfants font le bonheur des parents
Fwi ki lé mi ka rété anba fey « Fruit qui veut mûrir pousse sous  les feuilles » Pour vivre heureux, vivons cachés An chat pa ka kouri dèyè dé rat alafwa « Un chat ne court pas après deux rats à la fois » On ne court pas deux lièvres à la fois
Bon pa sot « Etre bon n’est pas être sot » La bonté a des limites Charité ka koumansé an vil avan lakanpay « La charité commence en ville avant la  campagne » Charité bien ordonnée commence par soi-même
Fot lapawol, ou ka mo san konfésion « Si on est privé de parole, on risque de mourir sans confession » Qui ne demande rien n’a rien Konfians sé zié « La confiance, ce sont les yeux » Il faut  le voir, pour le croire