Piment

piment-vegetarien-epices-martinique

Le piment fruit d’une plante de la famille des solanacées est irremplaçable dans la cuisine Antillaise où il sert aussi bien à parfumer qu’à relever les plats. Il existe différentes variétés, qui se différencient par leur taille, leur forme, mais surtout leur force allant de très doux à très fort. On peut même mesurer la force piquante du piment grâce à l’échelle de Scoville, en évaluant la capsaïcine, la molécule qui est responsable de sa force.

Aux Antilles, on utilise énormément le piment végétarien. C’est une variété très appréciée car il est très aromatique, doux et parfumé et ne pique pas.Contrairement au piment fort comme le fameux bondamanjak, qui parfume, relève et surtout … pimente ! On l’utilise dans les sauces et ragoûts pour donner du piquant et de la personnalité au plat. Il est extrêmement fort. Une seule goutte de celui-ci suffit à brûler les lèvres et la langue. Il faut protéger ses mains et ses yeux en le préparant. Des fortes brûlures apparaissent sur les doigts quelques heures après la préparation. Aux Antilles, il est très communément consommé, découpé, on frotte les aliments avec le piment, sans le manger directement. Son parfum typique est irremplaçable dans la cuisine antillaise.

Une erreur sur la page ? Contactez-nous !