Mabouya

mabouia-mabouya-lezard-martinique

Aux Antilles Mabouya est le nom de certains geckos, signifiant littéralement « mauvais esprit » dans la langue locale. C’est un reptile de quelques centimètres, qui ressemble à un lézard, il sort le soir est tout à fait inoffensif, et plutôt peureux. Il existe deux espèces en Martinique :

– Le Mabouya domestique : c’est un gecko insectivore, nocturne et arboricole. Il s’est bien adaptĂ© Ă  la prĂ©sence humaine, entrant frĂ©quemment dans les maisons pour chasser les insectes, lĂ  oĂą il cĂ´toie l’homme. Ce gecko est mature un peu avant sa première annĂ©e. Les Ĺ“ufs sont pondus deux par deux et incubent durant environ deux mois. Les petits ont le mĂŞme rĂ©gime alimentaire que les adultes. Le nom de cette espèce vient du mot mabuya, qui dĂ©signe dans les caraĂŻbes un esprit malfaisant.

– Le grand mabouya collant : c’est un gecko Ă  l’aspect assez fin, avec des pattes Ă©paisses et surtout des doigts très larges, munis de setæ. Le dos est en alternance brun foncĂ© et clair, voir beige, avec des bandes transversales irrĂ©gulières. Les cĂ´tĂ©s sont marron-gris, avec une bande latĂ©rale plus claire qui remonte jusqu’à l’Ĺ“il. Ce gecko est Ă©galement capable de vocaliser. Ce reptile se nourrit d’insectes et parfois de petits scorpions, pratique aussi le cannibalisme en mangeant d’autres individus plus petits. Les femelles pondent un ou deux Ĺ“ufs Ă  intervalles rapprochĂ©s.