L’Habitation Pécoul

(0)

Description L’Habitation Pécoul

Histoire de l’habitation Pécoul
L’habitation Basse-Pointe, ancien nom de Pécoul, était à l’origine propriété de Claude Pocquet (Directeur Général de la Compagnie du Sénégal aux Isles, Capitaine de milice, Conseiller au Conseil Souverain de la Martinique, anobli en 1703) dans la seconde moitié du 17e siècle.
Elle fut transmise à des propriétaires parisiens tout au long du 18e siècle, puis rachetée en 1777 par Jean François Pécoul, gendre du géreur de l’habitation, M. Louis Pérez héritier Boisjourdain, et propriétaire de l’habitation La Montagne à Saint-Pierre. Il lui donnera son nom définitif.
La maison principale y était déjà le centre de l’organisation spatiale, autour duquel rayonnaient les cases de travailleurs et les bâtiments industriels. Le fils cadet de Jean François Pécoul, Auguste François, devint député de la Martinique en 1848. Sa fille, Augusta, mariée à Henry d’Origny s’installa sur l’habitation en compagnie de son fils, François Louis d’Origny, en 1920. C’est elle qui restaurera l’ensemble dans ses formes actuelles. En 2002, la propriété a rejoint l’ensemble patrimonial formé au sein de GBH par l’Habitation Clément et l’Habitation Sucrerie.

L’habitation Pécoul se situe entre l’habitation Moulin l’Etang à l’Ouest et l’habitation Chalvet à l’Est. Cette grande habitation valorise un témoignage
d’architecture créole. Construite vers 1760, la maison Pécoul et ses façades, ont été classées monuments historiques en 1981. On y accède par une grande allée de cocotiers. La propriété se situe à près de 500 mètres de la mer. La maison principale est le centre du domaine (176 hectares) autour duquel rayonnaient les cases des travailleurs et les bâtiments industriels. Le site est toujours alimenté par des canaux de dérivation qui fournissent en eau un superbe bassin au cœur d’un jardin tropical par le biais d’une petite cascade (cascatelle).Les eaux proviennent de la rivière Pocquet et permettent encore aujourd’hui de faire tourner la roue à eau.
Ce joyau de Martinique est mis en valeur par la fondation Clément et n’est ouvert au public que lors des journées européennes du patrimoine tous les ans au mois de septembre.

2 commentaires

  1. Pingback:Cyrille Bissette (1795-1858) - Une autre histoire

  2. Habitation GRADIS à B.Pointe

    Comment vous joindre pas de no de trl valide sur le net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 4 =

Comment s'y rendre ?

Adresse : Habitation Pécoul, Basse-Pointe, Martinique

Commune : Basse-Pointe – 97218

Voir l'itinéraire

Horaires

Lundi Non renseigné
Mardi Non renseigné
Mercredi Non renseigné
Jeudi Non renseigné
Vendredi Non renseigné
Samedi Non renseigné
Dimanche Non renseigné

Congés annuels

Non renseigné