Dans le calme de la nuit

cantique-noel-nwel-martinique-étoile

Dans le calme de la nuit
S’est entendu un grand bruit
Une voix
Plusieurs voix
Plus ang√©liques qu’humaines
Une voix
Plusieurs voix
Rendant gloire au Roi des rois.
Je n’entendais qu’√† demi
Car j’√©tais tout endormi.
Cependant,
Ce doux chant
M’a fait ouvrir les oreilles,
Cependant,
Ce doux chant
M’a fait lever promptement.
Plus en plus je m’approchais,
Et mieux en mieux j’entendais,
Oh ! Le chant,
Ravissant !
Je n’ai ou√Į de voix pareille,
Oh ! Le chant,
Ravissant,
M’√©criais-je hautement.
J’ai couru dans les hameaux
Tête nue et sans chapeau
Tout ronflait
Et dormait
Dans un repos bien tranquille
Tout ronflait
Et dormait,
Et personne ne m’entendait.
Sus, levez-vous compagnons,
L’autre nuit nous dormirons?
Dépechez,
Et sortez,
Et tous ravis vous serez,
Dépêchez,
Et sortez
Et tous ravis vous serez.
Aussit√īt fait comme dit
Et les grands et les petits
Me suivant
En sortant
Ils ont ou√Į la musique
Me suivant
En sortant
Ils admirent ce beau chant.
L’ange qui si bien chantait
Clairement nous instruisait
Cette nuit,
A minuit,
Est né le Sauveur des hommes,
Cette nuit,
A minuit,
Sur le foin il est réduit.
Allons voir ce bel enfant,
Pasteur, dit-il promptement
Sans douter,
Ni errer,
Croyez à cette nouvelle,
Sans douter,
Ni errer,
Allons vite l’adorer.
De cet oracle divin,
Ayant appris le chemin
Le suivant
Promptement
Ayant trouvé le Messie
Le suivant
Promptement
Avons ador√© l’enfant.
Il était ce beau poupon
En pitoyable façon
De grand froid
Il tremblait
A peine avait-il des langes
De grand froid
Il tremblait
Sa sainte mère en pleurait