Histoire

Description

L’île est habitée de façon intermittente par différents peuples amérindiens jusqu’à leur extermination par les occidentaux à la suite de l’installation des Français en 1635. À partir des années 1670, la déportation massive d’esclaves noirs africains bouleverse une nouvelle fois la composition de la population de l’île. L’histoire de la Martinique est marquée par les guerres d’influence entre empires coloniaux européens, l’évolution des activités agricoles, les catastrophes naturelles et le choix singulier de la décolonisation par assimilation à la République française.

Quelques dates relatives à l’histoire de la Martinique

130 après J.C : apparition des premiers habitants de la Martinique: les Arawaks originaire d’Amérique du Sud.
295 après J.C : les Arawaks sont décimés à la suite de l’éruption de la montagne Pelée.
400 après J.C : retour des Arawaks et repeuplement de l’île.
600 après J.C : une autre civilisation, les Caraïbes, originaire d’Amérique du Sud, exterminent les Arawaks et s’installent sur l’île pendant plusieurs siècles.
1502 : le 15 juin, Christophe Colomb découvre la Martinique. Il est le premier européen à découvrir officiellement l’île.
1635 : le 17 septembre, prise de possession de la Martinique par Pierre Belain d’Esnambuc, sous la protection de Richelieu, au nom de la Compagnie des Isles d’Amérique. Début de la colonisation française. P. Belain d’Esnambuc fonde la ville de Saint-Pierre.
1642 : Louis XIII autorise la déportation d’esclaves africains dans les colonies : début de la Traite des Noirs.
1669 : le Gouverneur Jean-Charles de Baas fonde la ville de Fort-Royal (aujourd’hui Fort-de-France).
1674 : décembre : la Martinique est rattachée au Domaine du roi.
1766 : le 2 août naissance à Saint-Pierre de Louis Delgrès, chef de la résistance contre les troupes du général Antoine Richepanse envoyées par Napoléon 1er pour rétablir l’esclavage en Guadeloupe.
1793 : le 4 février, Jean Baptiste Dubuc signe les accords de Whitehall à Londres soumettant la Martinique aux Britanniques tant que la royauté ne sera pas rétablie en France. Cela garantit notamment le maintien de l’esclavage.
1794 : la Convention vote l’abolition de l’esclavage, qui ne sera pas appliquée à la Martinique du fait de l’occupation par les Anglais.
1794 : Les Anglais débarquent en Martinique le 6 février. Le Général Rochambeau capitule le 21 mars après un siège de 43 jours au Fort Saint-Louis.
De 1794 à 1802 : Première occupation anglaise (8 ans) de la Martinique. Le Traité de Whitehall du 19 février 1794, signé à Londres entre la Couronne britannique et les grands planteurs de la Martinique, de la Guadeloupe et de Saint-Domingue, leur permet d’échapper à la Révolution française et de bloquer l’abolition de l’esclavage votée le mois précédent par la Convention.
1800 : le sainte-lucien Jean Kina, colonel dans l’armée d’occupation anglaise, est arrêté alors qu’il tente de se joindre à des esclaves insurgés. Le gouverneur de la colonie le sanctionne en l’expulsant vers les États-Unis.
1802 : La Martinique est restituée à la France par le traité d’Amiens du 25 mars 1802.
1802 : Après le Traité d’Amiens, Napoléon Bonaparte maintient l’esclavage à la Martinique par la Loi du 20 mai 1802. La Martinique est tenue sous la main de fer du Capitaine Général Villaret-Joyeuse.
1809 : Débarquement anglais du 30 janvier 1809, capitulation de Villaret-Joyeuse le 24 février.
De 1809 à 1814 : Seconde et dernière occupation anglaise (5 ans) de la Martinique. Retour d’une politique favorable aux colons esclavagistes.
1814 : La Martinique est restituée à la France par le Traité de Paris du 30 mai 1814.
1822 : insurrection d’esclaves au Carbet faisant 2 morts et 7 blessés. La répression fut impitoyable, 19 esclaves condamnés à mort, 10 condamnés aux galères, 6 au fouet, 8 à assister aux exécutions.
1823 : arrestation de Cyrille Bissette, Fabien et Volny pour la diffusion de l’opuscule De la situation des gens de couleur libres. Lors du procès en première instance Bissette est condamné au bannissement à perpétuité du territoire français, il fait appel et la Cour Royale le condamne à la marque et aux galères perpétuelles.
1848 : signature le 27 avril par le gouvernement provisoire du décret d’abolition de l’esclavage dans toutes les colonies françaises.
1848 : les 22 et 23 mai, Révolution antiesclavagiste à Saint-Pierre et signature sous la pression des esclaves insurgés du décret d’abolition de l’esclavage par le Gouverneur Claude Rostoland.

Au xixe siècle, les principaux défenseurs de l’abolition de l’esclavage en Martinique furent Victor Schœlcher, Cyrille Bissette, Auguste-François Perrinon et Pierre-Marie Pory-Papy.

1870 : insurrection du sud de la Martinique à la suite d’une altercation entre le béké Codé et l’artisan Lubin. Codé est lynché par la foule et de nombreuses usines à sucre sont incendiées dans le sud de l’île. La répression fut impitoyable, 74 condamnés dont 12 fusillés, les autres ont été déportés aux bagnes de Guyane et de Nouvelle-Calédonie. Les leaders de cette insurrection sont Louis Telga, Eugène Lacaille et une femme, Lumina Sophie dite « Surprise ».
1881 : le 21 juillet, inauguration du lycée de Saint-Pierre, premier lycée laïque de l’histoire de la Martinique. À partir de 1882, ouverture de nombreuses écoles laïques sur toute l’île grâce à l’acharnement du député Marius Hurard, le père de l’école laïque en Martinique.
1900 : lors d’une grève à l’usine du François, la répression policière occasionne la mort de 10 ouvriers agricoles.
1902 : le 8 mai, l’éruption de la montagne Pelée détruit entièrement la ville de Saint-Pierre faisant 30 000 morts.
Le 25 juin 1913 : Aimé Césaire naît à Basse-Pointe.
Le 20 juillet 1925 : Frantz Fanon naît à Fort-de-France.
Le 21 septembre 1928 : Edouard Glissant naît à Sainte-Marie.
1932 : un avion se pose pour la première fois sur le sol martiniquais. il effectue la liaison Cayenne – Antigua et dépose un passager.
1945 : le 27 mai, Aimé Césaire est élu Maire de Fort-de-France puis député.
Le 19 mars 1946 : la Martinique devient un Département d’Outre-Mer. Le premier Préfet de l’île est Pierre Trouillé. Georges Gratiant est élu en 1946 premier Président du Conseil Général du nouveau département.
1948 : « L’affaire des 16 de Basse-Pointe ». Le béké Guy de Fabrique est assassiné sur l’habitation Desmares à Basse-Pointe. 16 ouvriers agricoles sont accusés du meurtre. Lors du procès qui s’est déroulé à Bordeaux, les 16 ouvriers ont été acquittés faute de preuve.
1950 : mise en service de l’aéroport de Fort-de-France
1959 : trois jours d’émeute à Fort-de-France à la suite d’une altercation raciste sur la place de la Savane. La répression des CRS fait 3 morts, Marajo, Rosile et Betzi.
1962 : première revendication indépendantiste en Martinique. Il s’agit de l’affaire autour du Manifeste de l’OJAM (Organisation de la jeunesse anticolonialiste de la Martinique). Les auteurs de ce manifeste sont 18 jeunes étudiants Martiniquais. Ils ont été condamnés pour atteinte à la sûreté de l’État et emprisonnés à Fresnes. Puis ils ont été acquittés après 2 ans de procès.
1965 : le premier avion gros porteur, un Boeing 707 atterri à la Martinique.
1974 : au mois de février, grève agricole dans le secteur de la banane. La répression policière fait 2 morts, Georges Marie-Louise et Rénor Ilmany.
1983 : la Martinique devient une région à part entière avec la création d’une nouvelle collectivité, le Conseil Régional. Aimé Césaire est élu premier Président du conseil régional.
1996 : l’égalité sociale entre la France et les DOM est réalisée sous la présidence de Jacques Chirac. Alignement du SMIC des DOM sur celui de la France métropolitaine.
1997 : l’indépendantiste Alfred Marie-Jeanne est élu député de la Martinique puis en 1998 il est élu président du Conseil Régional. C’est une première dans l’histoire de la Martinique.
2003 : une évolution institutionnelle été envisagée, dans laquelle le conseil régional et le conseil général fusionneraient en une institution unique. Cette proposition a été rejetée à 50,48 % (abstention 56,06 %) par le referendum du 7 décembre 2003.
2005 : le 16 août, crash d’un vol charter de la compagnie colombienne West Caribbean entre le Panama et la Martinique. L’avion un MD80 avec à son bord 160 passagers dont 152 martiniquais s’écrasait après quelques heures de vol à proximité de la ville de Machiques au Venezuela. Cet accident d’avion avait provoqué une grande émotion au sein de la population martiniquaise.
2008 : Aimé Césaire meurt le 17 avril à l’âge de 94 ans, il fut député et maire de Fort-de-France durant 56 ans. Des obsèques nationales lui ont été rendues le 20 avril 2008 à Fort-de-France, en présence du chef de l’État et devant plusieurs milliers de personnes réunies au stade Pierre Aliker.
2009 : Grève générale du 5 février au 14 mars
2010 : les 10 et 24 janvier 2010, deux référendums sont organisés sur l’évolution statutaire et organisationnelle de la Martinique. La première question posé était « Approuvez-vous la transformation de la Martinique en une collectivité d’outre-mer régie par l’article 74 de la Constitution, dotée d’une organisation particulière tenant compte de ses intérêts propres au sein de la République ? ». Comme le résultat a été non à 78,89 % (abstention 44,65 %), un second vote a eu lieu avec pour intitulé : « Approuvez-vous la création en Martinique d’une collectivité unique exerçant les compétences dévolues au département et à la région tout en demeurant régie par l’article 73 de la Constitution ? ». Le résultat de ce second vote a été positif à 68,30 % (abstention 64,19 %). Le projet de loi organique visant à créer un statut de collectivité unique a été présenté en Conseil des ministres le 26 janvier 2011. Seules la Martinique et la Guyane seront dotées de ce statut. La première élection des membres des assemblées de Guyane et de Martinique aura lieu en décembre 201538.
2013 : Pierre Aliker meurt le 5 décembre 2013 à Fort-de-France à l’âge de 106 ans ce fut un médecin et un homme politique français de Martinique partisan de l’autonomie de son île. Il fut aussi cofondateur du Parti progressiste martiniquais.

Sources : wikipedia

Une erreur sur la page ? Contactez-nous !