Carbet (Le)

Situation Nord située sur la côte Caraïbe Habitants Les Carbétiens / Carbétiennes
Nb d’Habitants 3300 habitants environ Mairie 05 96 78 00 40
Office du Tourisme
05 96 76 61 42
site /Mail NC
Crèche municipale  N/C Code Postal 97221
À propos

Le nom du Carbet provient d’un mot caraïbe désignant les grandes cases indiennes abritant les réunions de village ou plusieurs familles.

Le Carbet s’étire le long d’une grande plage de sable noir au pied des pitons du même nom, encadré par les communes de Saint Pierre, de Fonds Saint Denis, du Morne Vert et de Bellefontaine. Les limites en sont, la rivière Fond-Capot au sud et celle de l’Anse Latouche au nord .

Les cases traditionnelles ont su résister à la modernité et les pêcheurs maintenir leur activité.

Histoire

Le 15 juin 1502, Le Carbet est le lieu de débarquement sur l’île de Christophe Colomb lors de son 4ème et dernier voyage.

Surtout, c’est de là que commence la colonisation de la Martinique, avec l’arrivée, en septembre 1635, d’un groupe d’aventuriers français menés par le flibustierPierre Belain d’Esnambuc. Pierre Belain d’Esnambuc prit ensuite possession de l’île. Le gouverneur Duparquet, neveu et successeur d’Esnambuc,construisit une maison en brique près de la rivière, et une chapelle fut consacrée à Saint-Jacques vers 1645.

Le quartier du Carbet sera créé dans la première moitié du 17ème siècle. Il s’appelait quartier Monsieur en souvenir du passage de Monsieur Du Parquet, premier gouverneur de l’île, qui s’y était installé car il trouvait que l’air de Fort-de-France était malsain. Le quartier sera érigé en commune le 12 Juin 1837.

Enseignement

Ecoles primaires publiques
Ecole des filles Bourg 05 96 78 02 72
Groupe scolaire Hermann-Michel 05 96 78 07 93
Ecole Maternelle Bourg 05 96 78 03 14

Collège
Collège du Carbet 05 96 78 00 63

À découvrir

LA GALLERIE D’HISTOIRE ET DE LA MER
Toute l’histoire de l’implantation amérindienne (Arawaks et Caraïbes) avec pour écrin le monde merveilleux de la Mer. Un espace très bien agencé fait d’une galerie en deux parties
l’histoire du Nord Caraïbe et de la Martinique
Le monde de la mer et de la pêche

LE MUSEE PAUL GAUGIN
Non loin de l’endroit où vécurent, pendant 5 mois en 1887, le célèbre peintre et son ami Charles LAVAL, le musée retrace une période essentielle de la vie de Paul GAUGIN (1848-1903).

LE JARDIN DES PAPILLONS
Reconstruction en milieu naturel du biotope des espèces endémiques de l’île, observables à loisir dans leurs évolutions. Initiation et découverte de leur vie depuis l’œuf à l’éclosion de la chrysalide. Parcours fléché autour d’une jolie rivière dans un jardin fleuri. Mini randonnée au dessus de Saint Pierre.Visite recommandée le matin par temps ensoleillé.
Ouvert tous les jours de 9h30 à 12h30
200 mètres après le tunnel du Carbet et 300 mètres avant Saint Pierre

LE JARDIN DE L’HABITATION DE L’ANSE LATOUCHE
Une merveilleuse promenade dans la diversité de la flore Antillaise, au milieu des ruines de l’ancienne Habitation sucrière de l’Anse LATOUCHE.

LA DISTILLERIE NEISSON
Petite distillerie artisanale datant de 1931 qui a su préserver dans la plus pure tradition martiniquaise les composants d’un rhum aux parfums et au gout inégalés, récompensé d’ailleurs par de très nombreux prix.

LE ZOO
Dans le cadre enchanteur de la plus ancienne habitation de Martinique, vous pouvez désormais découvrir le zoo de Martinique ! Singes, jaguars, pumas, loriquets, grand fourmilier, racoons… et des centaines d’autres, déjà présents aujourd’hui ou prévus, habitent ces lieux pour votre plus grand plaisir. C’est au milieu des vestiges rénovés de l’habitation Latouche, datée de 1643, que les visiteurs peuvent se promener sur un parcours didactique aménagé pour découvrir les animaux et pourquoi pas interagir avec eux comme dans l’une des volières d’immersion du zoo.

En savoir plus
Une erreur sur la page ? Contactez-nous !