Retour à l'accueil
Locations Vacances Martinique
 Accueil   Boutique 
 

 

Communiquer 
 Covoiturage Martinique 
 Cyberbases Martinique
 FORUM - TCHAT 
 Hotspot wifi Martinique
 Les Radios en Martinique 
 MadinMag
 Petites annonces
 Webradio Martinique
Sortir 
 Agenda de vos sorties
 Cinéma sous les étoiles
 Chanté Noël Martinique
 Concerts de KAF KONS
 Expositions Fondation Clément
 Théâtre Aimé Césaire
 Tour des Yoles Martinique
 Journées du Patrimoine
 Chante Noel Martinique
 Carnaval Martinique
Guides 
 Communes Martinique
 Guides des randonnées
 Les guides gratuits de l'île
 Les guides incontournables
 Meteo Martinique
 Parcs & Jardins en Martinique
 Webcam Martinique
Locations 
 Hotels Martinique
 Location de vélos
 Locations de voitures
 Locations saisonnières
 Séjours Martinique
 Vols Martinique Pas cher
Loisirs 
 Loisirs Terrestres
 Promenades en mer
 Danse Outre Mer
 Tête Grainée
 Club Moto Angel's Team
 Sentier sous-marin
 A la découverte des Dauphins
 Club de plongée Martinique
 Cyparis Express
 La Savane des Esclaves
 La Ferme Perrine
Recettes 
 Recettes de Chef
 Recettes Créoles
 Proposer une recette
Nos Partenaires 
 Breizh Madinina
 Madipass, Ti Vakans, Ti Resto
 Club - Associations
 Déménageurs
 Les Jardins de Martinique
 Vitaform' - Beauté
On en parle ... 
 Aimé Césaire, un grand homme
 ATV émission
 Brasserie Lorraine
 NRJ émission
 On parle de BelleMartinique.com
 Ouragan OMAR
 RCI émission
 SCOOP D OR



CHANTE    NWEL

LES CANTIQUES DE NOEL

Nwel, vini pou sové nou, Nwel vini pou vlopé nous

Pratique Antillo-Guyanaise, la Martinique comme la Guadeloupe ont gardé, à l’instar des campagnes françaises, une tradition dont l’origine remonte au Moyen Age, qui regroupe voisins, amis, parents, enfants et qui s’est perpétuée au cours des siècles :

 

Celle de "Chanté Nwel"

 

Chants d’amour et d’espoir, célébrant la venue du Christ, ces cantiques sont entonnés en principe à partir du premier dimanche de l’Avent. On doit rappeler que dans le calendrier catholique, les trois semaines de l’Avent sont consacrées à la préparation des cérémonies préparant la naissance du Christ.

Aussi, autrefois, dans les cases les plus humbles, comme dans les plus belles maisons on se réunissait dès le coucher du soleil autour d’une table éclairée par une lampe à pétrole, un « lampion », une bougie ou sous la lumière crue d’une lampe électrique pour chanter en chœur ces cantiques.. 

Aujourd'hui de nombreux groupes se sont créés pour chanter Nwel et la foule est nombreuse à venir les écouter mais aussi reprendre en choeur ces chants mélodieux.

Ceux-ci étaient consignés et ils le sont encore, dans un petit recueil écorné, jauni par le temps que chacun se devait de posséder et de conserver précieusement. Il se transmettait parfois de génération en génération et ressortait des tiroirs dès les premiers jours de décembre.

Mélange de profane et de sacré, ces cantiques, anciennes chansons populaires médiévales françaises de Noël dont on retrouve les traces dans des recueils du XVIIIème siècle, seraient plus précisément originaires des régions de Lyon et d’Avignon.
Les textes sont en langue française avec parfois quelques passages en latin. Cependant, chaque cantique a son refrain en créole et ils ont pris des rythmes de biguine, de mazurka ou de valses créoles accompagnés des Ti-Bois, tambours et claquements des mains. De plus la société antillaise les a modelés à sa façon par des improvisations aux mots souvent très audacieux (à faire pâlir la Sainte Vierge…) qui s’interposent entre les refrains. 

On retrouve toujours les mêmes cantiques dont les principaux et les plus connus sont « Joseph mon cher fidèle », « Dans le calme de la nuit », « Allez mon voisin », « Il est né le divin enfant », « Allons-y donc » et bien d’autres encore comme :
 Michaud veillait
 Pour un maudit péché
 La bonne nouvelle
 Naissez, l’amour vous y convie
 Quand Dieu naquit à Noël
 Miracle d’amour
 Les anges dans nos campagnes
 Venez Divin Messie

De la tradition ancestrale comme le Chanté Nwel au traditions culinaires il n'y a qu'un pas.

Autrefois, lors des ces « chanté Nwel», on servait en dehors du traditionnel punch, du sirop d’orgeat aux dames, ainsi que du chocolat à l’eau épaissi au toloman pour se réchauffer du « froid piquant » des nuits de décembre…

Noël démarre donc bien avant le 25 décembre et dès la fin du mois de novembre, on prépare le  schrubb avec des écorces d’oranges que l’on fait macérer dans du rhum au soleil. Celui-ci ainsi que les diverses liqueurs de cacao, de coco, n’étaient servis qu’à partir du jour de Noël.
 
La table sera bien évidemment à l’honneur en ce jour de Fête Noël, les cuisinières prépareront donc les recettes traditionnelles avec le cochon, le boudin créole, la viande pour les petits pâtés et le ragout bien épicé, sans oublier le traditionnel jambon caramélisé aussi appelé « jambon de Noël », un vrai régal.

Retrouvez les paroles des principaux cantiques de Nwel, et chantez avec les groupes d'aujourd'hui.
 Kantik des Mornes filmé en répétition par l'équipe de BelleMartinique
 Bakwa Nwel filmé en Live au Tropikana Kfé du Lamentin
 Rasinn'Nwel filmé en Live au Club de Fort de France 

Les vidéos de Chanté Nwel Les musiques de Chanté Nwel
Chanté Nwel une tradition  Paroles des cantiques de Noël

Les groupes de Chanté Nwel

 Contes de Nwel inédits

Dates des podiums RCI et concerts de Chanté Nwel

L'ensemble de cette page est réalisé à titre d'information et dégage BelleMartinique.com de toutes responsabilités.
Ce dossier a été réalisé par Daniel "Tous droits réservés©"

 Référencements   Contact Bellemartinique   Tarifs & Infos